TOP

Avoir un projet commun, c’est ce qui rend les couples solides

Bientôt, j’aurais 25 ans, mon désir est de me marier, aménager avec mon chéri et vivre ensemble. Cela fait 6 ans que nous sommes ensemble. Il y’a deux semaines de cela, il m’a annoncé qu’il ne veut plus de moi. Nous sommes rencontrés au lycée, sommes tombés amoureux et rien ne nous a séparés, sommes promis de passer le restant de notre vie ensemble. Aujourd’hui, j’ai 29 ans et je suis restée 16 ans avec mon copain. il est parti travailler à l’étranger l’an dernier et là, mon ami me dit qu’il me quitte. Qu’il veut vivre autre chose, qu’il «ne le sens pas». Et me voilà seule ne sachant que faire. Je n’arrive pas à comprendre».
Pour avoir oublié de construire un projet commun, beaucoup voient se briser du jour au lendemain leur vie de couple. Mais au fait, formaient-ils un vrai «couple» ? On peut, en effet, avoir démarré une «vie à deux” pour diverses raisons : pour ne plus vivre chez ses parents et entrer dans ce qu’on croit être une vie d’adulte, pour combler sa solitude ou même, faire comme ses amis… Toute «bonne» raison qui oublie juste le plus important : vérifier que je peux bâtir avec celui ou celle que j’aime un projet à long terme entraînera la fin de la relation, donc la séparation.
Avant de vivre avec l’élu(e) de notre coeur, ne nous laissons donc pas emporter trop vite par nos désirs du moment, les sirènes de l’environnement ou les illusions de notre sensibilité. Si je me lance dans une aventure à deux non fondée sur un projet commun, je peux croire mon histoire d’amour durable, puisqu’elle m’épanouit sur l’instant, alors que le sentiment qui m’unit à mon ami(e) peut s’évanouir vite. Au bout de quelque temps, je risque en effet de me rendre compte que mes aspirations sont trop différentes de celles de l’autre pour être compatibles. Je commencerai alors à prendre de la distance avec ce qui m’a lancé(e) dans l’aventure au départ et je retomberai, sans ménagement, dans la réalité de la vie !
Nous avons tous fait cette expérience, lorsque
Avoir un projet commun, c’est ce qui rend les couples solides
la passion du début cède le pas à la “vraie” relation c’est en ce moment que l’un ou l’autres des partenaires découvrent qu’ils ont trop de points de divergences. Les excuses et accusations font surface en ces termes : elle ou il n’aime pas ceci, elle est paresseuse, il est désordonné, il est immature etc.

1. VÉRIFIER LA SOLIDITÉ DES FONDATIONS AVANT DE CONSTRUIRE
Qu’est-ce que je souhaite faire de ma propre vie, quels sont mes rêves? quelle vie je veux vivre? quelles sont mes craintes? Comment je veux vivre concrètement ?Quelles sont mes aspirations les plus profondes ? Qu’est-ce qui est essentiel ou prioritaire pour moi entre : le travail, la vie de couple, le sport, les enfants, la relation avec mes amis, une vie de famille, mon hobby? Voici autant de questions qu’il faut se poser quand on désire se mettre au commande de notre bonheur à deux et bâtir un avenir en couple. Il est donc indispensable que chacun soit déjà clair avec son propre projet de vie. Pour une construction solide, il est primordial de bâtir à deux, mais avec ce que chacun porte en lui.
Le fait est que, la première euphorie passée, vous serez en porte-à-faux avec ce qu’est l’autre dans la réalité, vous aurez à vivre au quotidien avec ce que l’autre porte en lui(elle). il faut cependant bien connaitre vos valeurs et les siennes pour être sûr(e) qu’elles soient compatibles. Chacun hiérarchisera ses priorités, ses envies et ses besoins en fonction de ses valeurs. Elles seront comme une carte ou un GPS qui guideront notre comportement avec les autres, mais aussi avec mon conjoint ou ma conjointe : sera-t-il(elle) fidèle ou la fidélité n’est-elle que secondaire ? Comment elle ou il perçoit l’argent ? Est-il(elle) de nature à aider les autres ? Ou bien préfère-t-il(elle) la compétition ? Qu’est-ce qui compte vraiment pour lui(elle)?
Si les valeurs sont contradictoires ou radicalement opposées, le couple ne pourra pas construire un projet commun. Conséquence, ils n’iront pas loin.

2. AVOIR UN BON PLAN GARANTIE UNE VIE DE COUPLE HARMONIEUSE ET DURABLE
Prendre le temps de se connaître et, surtout, de beaucoup parler, de tout et sur tout est la meilleure solution pour éviter un réveil douloureux et bâtir un projet de vie qui unit. À travers des discussions sur la vie, la société, la famille, la religion… peuvent s’exprimer les valeurs et les dissonances de chacun. «Un jour, avec ma fiancée, nous regardions un reportage sur les femmes qui battaient leurs hommes et insoumises, se rappellent Jacques. Tout à coup, elle s’est mise à faire l’éloge de l’insoumission. Cette théorie venait si violemment heurter ma conception des rapports humains que j’ai su, à cet instant précis, que nous n’étions pas faits pour vivre ensemble».
Si vivre avec une personne identique à soi n’est pas souhaitable, vivre avec son contraire multiplie les risques de désaccord. L’incompatibilité des valeurs peut vraiment devenir problématique au fil du temps. C’est en fonction de ce qui semble primordial dans la vie que chacun établit ses règles et l’éducation des enfants, par exemple, cristallisera les écarts. Jennifer concevait «l’éducation en termes d’amour, d’encouragement et de liberté” alors que, à l’occasion d’une discussion sur l’autorité, elle découvre que son fiancé soutient que «l’enfant ne peut grandir sans être fermement cadré».
Alors, entre les deux extrêmes ? Un juste milieu qui repose sur le partage de valeurs essentielles. N’hésitez pas à parler ensemble de questions concrètes : si l’un est étranger, dans quel pays allons-nous vivre ? Si nos religions sont différentes, comment envisager l’avenir, en restant ce qu’on est soi-même, comment élever nos enfants ensemble ? Si le niveau d’étude et le milieu culturel sont différents, réfléchissons en vérité à la façon dont notre vie matérielle sera organisée… Toutes ces questions sont à aborder à deux, avant de nous lancer dans une cohabitation qui risquerait de nous rendre malheureux(se) par la suite.

3. NE PAS NÉGLIGER LES FINITIONS
N’éludons pas ces questions primordiales : quels sont nos projets communs, nos priorités de couple, nos rêves à deux, les objectifs à bâtir ensemble ? Sont-ils vraiment compatibles ? Non seulement maintenant, mais aussi à long terme ? Car elles nous permettent d’éviter les problèmes du futur. Que de drames évités, si les amoureux prenaient le temps de vérifier que leurs grandes aspirations sont compatibles.
L’orientation générale, le projet de couple que vous allez donner à votre vie à deux, va construire une histoire commune qui sera le fruit de vos propres projets et de vos rêves communs.
A défaut d’avoir certaines valeurs communes, chacun a toujours la possibilité de mettre ses valeurs en commun pour que surgissent alors, de ce «mélange», les valeurs du nouveau couple, prêt à inventer sa propre histoire mais en respectant toujours les valeurs profondes de chacun. Il n’est pas nécessaire de partager les rêves de son partenaire pour l’aider à les réaliser, mais il est nécessaire de connaître ses rêves et les siens afin de les respecter.
Si vous décidez de faire cohabiter vos deux mondes, alors vous devez accepter, en toute bonne foi et en toute conscience, les modalités de ces deux mondes. Ce ne sera pas toujours facile, mais tout est toujours possible si l’amour vrai est là : vous pourrez vous appuyer tous les deux sur cet objectif commun pris ensemble au départ : tout faire pour que ça marche !

4. ACCORDEZ DE L’IMPORTANCE AU DESIGN D’INTÉRIEUR POUR UN BONHEUR CONTINUEL
C’est grâce à ses projets qu’un homme permet au «futur» de ne pas être la seule répétition du présent mais un accomplissement plus grand. Pour avoir des chances de tenir dans la durée, la vie en couple doit donc être pensée, dès le départ, comme un projet de vie que l’on tient absolument à sauvegarder, «pour le meilleur et pour le pire». Il est indispensable que chacun ait le désir profond de faire grandir son couple, en tenant compte des conséquences que cela implique à long terme : responsabilités, devoir d’engagement, soutien…
C’est sur ce projet de base que tous les autres viendront s’appuyer. Sans lui, aucun autre n’est envisageable. Car, s’il est impossible d’avancer dans la vie sans avoir des projets, cette vérité vaut non seulement pour l’individu mais aussi pour le couple, qui a sa dynamique propre : se projeter ensemble, c’est donner de la sécurité et de la stabilité à sa relation.

Laissez un commentaire

Résoudre : *
3 + 1 =


fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench
Le Boulevard Webzine

GRATUIT
VOIR